Inspiration Shopping

Rencontre avec Camille Fosse, créatrice de la jolie marque Shandor

Comme je vous l’expliquais dans un de mes derniers articles, que vous retrouverez juste ICI, j’ai récemment fait la découverte de la jolie marque Shandor grâce à Instagram et à Sarah alias Les Jolis Mondes. J’ai eu un énorme coup de cœur en découvrant les créations et l’univers pop et arty de Camille. Cette marque normande (oui, c’est important de le noter pour la normande que je suis) propose des créations graphiques et colorées, déclinées sur des foulards, des coussins, des langes, des tentures et des affiches. Et chez Shandor, tout me plaît. J’adore cet univers graphique, qui met le motif au cœur de la création. J’adore les couleurs, à la fois vives et tellement douces. J’adore le choix du velours sur les coussins, celui de la toile recyclée pour les tentures, celui de matières nobles et respectueuses pour les foulards. J’adore la transparence de la marque et ses valeurs. Et puis, tout simplement, j’adore les objets qu’elle propose. Pour toutes ces raisons, j’ai voulu en savoir un peu plus sur Shandor alors j’ai rencontré la pétillante Camille Fosse qui a accepté de répondre à mes questions. Une très belle rencontre où j’ai pu discuté avec une personne douce et très intéressante. Vous venez voyager à travers son joli univers ?

1 – Peux-tu nous parler un petit peu de toi ?

Je m’appelle Camille, j’ai 33 ans (plus pour très longtemps…), je vis dans la campagne normande près de Caen et je suis maman d’une petite Ysé, 3 ans. Ma grande passion, c’est le dessin, j’ai toujours voulu faire un métier en rapport avec l’art et pendant longtemps, je pensais devenir dessinatrice de bande dessinée. Je me souviens que, lorsque j’étais enfant, j’étais captivée par la façon dont les dessinateurs donnaient vie à leurs personnages en quelques coups de crayon, je passais des heures à m’entrainer à reproduire leurs expressions, leurs styles, puis j’inventais mes propres personnages. Au lycée, j’ai choisi une option Arts plastiques de plusieurs heures par semaine, j’ai eu un prof passionnant qui a totalement participé à mon éveil à l’art contemporain, ce fut une révélation. J’ai poursuivi mes études d’Arts ensuite pendant 10 ans, elles m’ont permis d’explorer beaucoup de pratiques différentes : graphisme, modelage, photographie, sérigraphie… Tout m’intéressait. Ce que je trouve fascinant, c’est le processus de création, de partir de son imaginaire pour faire naître une image ou un objet.
J’aime aussi le sens que l’on met dans tout ça, la part de soi, sa pensée, sa vision.

2 – Quand as-tu décidé de te lancer dans ce beau projet ? Y a-t-il eu un élément déclencheur ?

En 2013, ma mère est tombée malade, on lui a découvert un cancer du sein. A ce moment là, j’avais terminé mes études et je commençais à enseigner l’art à différents niveaux scolaires et universitaires, mais je n’avais pas de poste fixe, j’ai donc décidé de mettre mes activités entre parenthèses pour être auprès de ma mère pendant quelques temps. Elle a rapidement perdu ses cheveux et elle portait des foulards plutôt qu’une perruque, alors je passais beaucoup de temps à lui dénicher de jolis foulards pour qu’elle se sente féminine. Comme j’avais des difficultés à trouver de beaux foulards modernes et de qualité, j’ai commencé à imaginer ma propre collection de foulards, c’était un support parfait pour marier le dessin au textile, qui m’a toujours attiré également.

3 – Pourquoi le nom « Shandor » ?

Shandor est le prénom de mon arrière grand-père maternel, qui était hongrois. C’est la forme hongroise du prénom « Alexandre », un prénom qui symbolise la force et le courage dans l’antiquité. J’aimais sa sonorité, à la fois douce et forte, et ce qu’il symbolisait, non seulement dans son étymologie, mais aussi dans l’histoire familiale, par rapport au vécu de ma mère.
Je ne regrette pas du tout ce choix car je m’aperçois que les gens le retiennent très bien ! C’est important de marquer les esprits 🙂

4 – Comment conçois-tu tes collections ? Peux-tu nous en dire un peu plus sur le processus de création ? 

Pour commencer, je crée beaucoup de planches d’inspirations sur Pinterest en fonction de mes envies du moment, puis j’étudie leur faisabilité auprès des fabricants.
Aujourd’hui, avec le temps et un peu d’expériences, j’ai noué des relations avec différents fabricants qui me permettent de concrétiser mes envies. Je dessine mon motif pour tel ou tel support en taille réelle (coussins, langes, tentures, affiches, foulards…), puis je le numérise et je confie mon fichier au fabricant qui possède le savoir-faire adéquat. Ensuite, celui-ci m’envoie des échantillons tests ou des prototypes pour valider la première étape de création et vérifier si le dessin et les couleurs correspondent à mes attentes. Si il n’y a pas d’ajustements à faire, je valide le test et le produit part en conception en petite série, avant d’arriver dans les rayons des boutiques qui revendent la marque.

5 – Où puises-tu tes inspirations ?

Essentiellement dans les musées et les expositions d’art, ce sont de véritable mines d’or pour l’inspiration. Le talent des autres est tellement nourrissant pour l’imaginaire, certaines oeuvres peuvent déclencher des tas d’idées, mais aussi l’architecture, le design, la mode, le cinéma… Je prends beaucoup de photos et de notes sur mon smartphone, puis je laisse infuser, j’ai besoin de temps pour digérer toutes les choses que je vois, et la plupart du temps, cela ressort dans mon travail de manière inconsciente. De manière générale, j’essaye d’être attentive à tout ce qui m’entoure et de rester en éveil en permanence, une image vue dans un magazine, un carrelage ou un graffiti vu dans la rue peut faire naître de nouvelles inspirations également.

6 – Quel est ta/ton artiste préféré.e ?

C’est tellement difficile de n’en choisir qu’un seul ! Dernièrement, j’ai été beaucoup inspirée par les découpages d’Henri Matisse, j’adore sa façon de travailler les formes et les couleurs, je trouve son travail tellement juste, il fait preuve d’un sens de l’équilibre incroyable dans ses compositions. Je suis fascinée également par les portraits de Jean Cocteau et les dessins minimalistes de Pablo Picasso, en un seul trait ininterrompu, ce sont des dessins qui paraissent si simples alors qu’il n’en est rien, cela demande un sens de l’observation extrêmement aiguisé pour réussir un tel défi. Les formes des mobiles de Calder, le mouvement Bahaus et Memphis, l’art et l’architecture des années 40 et 50 m’inspirent beaucoup également en ce moment. Mais si je devais citer une jeune artiste contemporaine, je suis très admirative des oeuvres d’Inès Longevial, elle redonne un souffle de modernité à la peinture et son travail sur les couleurs et les courbes des corps est juste époustouflant.

7 – Que peut-on te souhaiter pour la suite ?

Cette année a été l’année de la diversification, avec les nouveaux produits déco et bébé, Shandor est devenu une marque de produits « lifestyle » et ça me plaît beaucoup d’élargir mon terrain de jeux ! Ces nouveaux produits ont vite été repérés par les boutiques et le catalogue n’était même pas encore terminé que je recevais déjà de nombreuses commandes de boutiques. C’est super et je ne compte pas m’arrêter là ! Mais je me dis qu’à ce rythme, il va falloir que je trouve quelqu’un rapidement pour m’aider à développer tout ça. Je suis une créative et je n’ai pas la fibre commerciale, c’est pourtant un aspect primordial de mon activité, l’idéal serait donc de trouver un ou une associé qui aurait des qualités complémentaires aux miennes pour faire grandir l’entreprise. D’ailleurs, si cette personne lit ce message, qu’elle me contacte !

Et maintenant je vous laisse (re)découvrir en images le très bel univers et les magnifiques créations de Camille. Et nous, on se retrouve en bas de l’article, où je serais ravie d’avoir vos retours.

Shandor ShandorShandor ShandorShandor Shandor Shandor ShandorShandorShandor Shandor Shandor Shandor Shandor© Shandor 

Et je vous montre un aperçu du joli stand de Shandor à l’occasion de la Boutique Éphémère qui s’est tenue les 6 et 7 octobre à la Galerie Joseph à Paris. J’ai beaucoup aimé rencontrer l’adorable Camille et découvrir, en vrai, ses magnifiques créations. Je n’ai d’ailleurs pas résisté et j’ai acheté une jolie tenture et une belle affiche que je vous montrerai bientôt dans mon prochain article « Derniers achats déco » !

Shandor

Et vous, connaissez-vous déjà Shandor ?
Vous aimez autant que moi ? N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire, j’adore avoir vos retours !

Enregistrer

Enregistrer

You Might Also Like

6 Comments

  • Avatar
    Reply
    Cosmic Sam
    20 octobre 2018 at 11 h 24 min

    Très joli, j’adore son travail!

    • Avatar
      Reply
      Behind the door
      22 octobre 2018 at 9 h 41 min

      Je suis contente que ça te plaise 🙂 Merci pour ton commentaire !

  • Avatar
    Reply
    Sarah, Les Jolis Mondes
    26 octobre 2018 at 12 h 45 min

    Hyper intéressante cette interview ! C’est vraiment cool d’en apprendre plus sur cette marque que j’aime beaucoup et sa créatrice 🙂 Merci pour ce beau partage !

    • Avatar
      Reply
      Behind the door
      27 octobre 2018 at 15 h 24 min

      Merci pour ton commentaire Sarah 🙂 Je suis très contente que l’interview t’ait plu ! Je trouve ça toujours super intéressant de pouvoir découvrir qui se cache derrière de jolies marques. Et quand c’est des personnes aussi adorables que Camille, c’est tellement génial 🙂

  • Avatar
    Reply
    CAROLINE
    5 novembre 2018 at 21 h 04 min

    Canon ! J’adore

    • Avatar
      Reply
      Behind the door
      11 novembre 2018 at 8 h 43 min

      Je suis contente que ça te plaise autant qu’à moi 🙂 Merci pour ton commentaire !

    Leave a Reply